Auto-entrepreneurs : comment choisir un compte bancaire ?

Le choix des comptes bancaires pour auto-entrepreneurs est particulièrement vaste. Il en existe pour toutes les bourses, depuis le compte basique sans fioriture au compte premium à plus de 30€ par mois. Mais attention : toutes les fonctionnalités, comme le découvert autorisé ou le dépôt d'espèces, ne sont pas toujours disponibles. Pappers vous apprend à naviguer entre les offres existantes.

Quels sont les types de compte existants ?

Il existe trois grandes familles de comptes bancaires pour auto-entrepreneurs :

  • Les banques traditionnelles : BNP Paribas, La Banque Postale, etc...
  • Les banques en ligne : Boursorama Banque, Monabanq, Hello bank!, etc...
  • Les néobanques : Shine, Blank, Finom, Qonto, etc...

Quel type d'établissement propose le meilleur compte ?

C'est difficile à dire, car les caractéristiques sont très marquées d'un type de compte à un autre.

Par exemple, les banques traditionnelles sont sans surprise les options les plus chères, mais sont en contrepartie les seules à posséder des agences et donc à pouvoir offrir un service client en chair et en os.

Pour choisir le meilleur compte bancaire en tant qu'auto-entrepreneur, il est nécessaire de connaître ses besoins pour s'orienter vers une banque traditionnelle, une banque en ligne ou une néobanque.

Les banques traditionnelles pour les auto-entrepreneurs

A la naissance du statut auto-entrepreneur, les banques traditionnelles ont naturellement considéré le compte professionnel comme le produit le plus adapté aux besoins de cette clientèle.

Or, le compte professionnel est un produit conçu à l'origine pour les TPE et les indépendants, des clientèles dont les besoins sont souvent plus élaborés que pour les auto-entrepreneurs.

Cette "différence de braquet" se ressent en grande partie au niveau des tarifs, qui peuvent être considérés comme élevés à destination des auto-entrepreneurs :

  • Coût mensuel généralement compris entre 15€ et 30€ par mois
  • Carte bancaire généralement non comprise
  • Grille tarifaire peu compétitive, comme avec les frais avec l'étranger ou des commissions de mouvement

En contrepartie, les banques traditionnelles se rattrapent sur les points suivants :

  • Agences bancaires pour le dépôt d'espèces et de chèques
  • Conseiller client dédié
  • Des gammes de crédits et de placement de trésorerie plus étoffées
  • Des services bancaires complets, avec découvert autorisé ou carte à débit différé

Enfin, parce que répondre aux besoins des auto-entrepreneurs n'est pas nécessairement la priorité de développement de ces comptes, des innovations que l'on peut trouver dans d'autres établissements bancaires manquent souvent à l'appel.

Il est possible de citer par exemple :

  • Le module de facturation intégré
  • L'application mobile particulièrement soignée
  • Les cartes virtuelles
  • Etc...

Les banques traditionnelles sont plutôt conseillées aux auto-entrepreneurs ayant besoin de déposer des espèces ou bien de nouer une relation avec un conseiller, par exemple en vue de l'obtention d'un crédit, dans l'optique prochaine du changement de statut de l'activité

Les banques en ligne pour les auto-entrepreneurs

Comme les banques traditionnelles, les banques en ligne possèdent une licence d'établissement de crédit.

A ce titre, elles sont donc en mesure de proposer des gammes bancaires complètes :

  • Découvert autorisé
  • Carte à débit différé
  • Chéquier

De plus, grâce à l'absence d'agences bancaires à entretenir, les tarifs des banques en ligne sont souvent très compétitifs, aux alentours de 10€ par mois, avec les avantages suivants :

  • Carte bancaire incluse
  • Grille tarifaire compétitive, comme pour les paiements à l'étranger ou les incidents de paiement

Quant aux gammes de produits proposés, bien qu'elles soient moins complètes par rapport à celles des banques traditionnelles, elles sont souvent plus en adéquation avec les besoins des auto-entrepreneurs, dans la mesure où ce sont des offres qui leur sont dédiées.

Autre avantage, pour le dépôt d'espèces et de chèques, elles possèdent parfois des partenariats avec leur maison-mère afin d'utiliser leurs réseaux d'agences. C'est par exemple le cas d'Hello bank! avec le réseau BNP Paribas.

Finalement, la plus grande différence pour un auto-entrepreneur par rapport à une banque traditionnellement réside probablement au niveau du service client, puisque celui-ci s'effectue exclusivement par téléphone auprès d'équipes de conseillers se relayant pour couvrir des horaires élargis.

Les banques en ligne représentent souvent de bons compromis entre services bancaires, tarifs et service client.

Les néobanques pour les auto-entrepreneurs

Les derniers établissements bancaires arrivés sur le marché sont aussi les plus novateurs.

Toutefois, ces nouvelles banques ont en commun d'opérer en France avec une licence d'établissement de paiement, et non d'établissement de crédit comme pour les banques en ligne ou les néobanques.

Au quotidien, cela se matérialise de deux manières :

  • Impossibilité d'accorder un découvert autorisé
  • Absence de carte bancaire à débit différé

Pour le reste, les néobanques professionnelles avancent en ordre très dispersé, que ce soit au niveau des tarifs ou des fonctionnalités.

De plus, elles ont tendance à multiplier les formules bancaires, avec des offres allant parfois de la gratuité à près de 30€ par mois au sein d'une même banque. D'où l'utilité de consulter un comparatif des comptes bancaires auto-entrepreneurs afin de trouver l'offre la plus adaptée à ses besoins.

Mais d'une manière générale, il est possible de les présenter de la manière suivante :

  • Les applications bancaires sont très réussies, sur mobile comme sur ordinateur
  • Le rythme des innovations est important, avec de nouvelles fonctionnalités à intervalles réguliers
  • Impossibilité d'émettre des chèques, mais il est possible de les encaisser à l'unité, moyennant finance
  • Impossibilité de déposer des espèces
  • Service client téléphonique réservé aux clients des formules "Premiums"
  • Module de facturation intégré
  • De nombreux partenariats avec des fintech afin d'enrichir l'offre, par exemple dans les crédits, le placement de trésorerie ou les assurances professionnelles

A en juger par la multiplication des néobanques et leur indéniable succès, les auto-entrepreneurs sont séduits par ces établissements bancaires de nouvelle génération répondant à leurs besoins de manière plus directe.

Conclusion : quel compte bancaire choisir ?

Contrairement aux années 2010, les auto-entrepreneurs ont l'embarras du choix pour l'ouverture du compte bancaire dédié à leur activité.

Avant de commencer à comparer les établissements sur leurs tarifs, il est nécessaire de garder à l'esprit que des différences importantes existent entre chaque catégorie de banque, par exemple sur les points suivants :

  • Gestion des chèques et du liquide
  • Service client en agence, par téléphone ou par messagerie
  • Présence d'un découvert autorisé
  • Facilité d'utilisation de l'application mobile

Par conséquent, il est préférable de connaître précisément ses besoins en tant qu'auto-entrepreneur afin de choisir le type de banque le plus adapté.

Ensuite, le choix pourra se porter sur l'établissement proposant le meilleur rapport entre les tarifs et les fonctionnalités, sans oublier de prendre en considération sa réputation.