Quelle est la meilleure assurance vie ?

L'assurance-vie est le choix le plus populaire pour investir en France. Toutefois, il existe de nombreux contrats d'assurance-vie sur le marché, et ils ne sont pas tous de qualité équivalente. En réalité, il existe une grande disparité entre les meilleures et les moins bonnes assurances-vie. Dans cet article , nous vous renseignons pour trouver la meilleure assurance-vie. 

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance vie

En quoi consiste l’assurance vie?

Un contrat d'assurance vie est un produit d'épargne dans lequel le propriétaire fait des paiements pour que cette somme d'argent génère des bénéfices, en fonction du rendement annuel du contrat. Bien que l'assurance vie soit souvent utilisée pour préparer sa retraite, l'argent épargné est disponible à tout moment. Il est possible de souscrire une assurance vie auprès d'une compagnie d'assurance, une banque, un courtier ou un conseiller en gestion de patrimoine.

Il existe deux types de contrats : 

  • Monosupport en euros : les fonds sont placés sur un seul fonds en euros
  • Multisupports : permet à l'épargnant de placer son argent sur plusieurs types de supports (fonds en euros, Sicav, FCP, etc.). 

Quels sont les avantages de l’assurance vie ?

L ’assurance-vie est un placement financier qui offre de nombreux avantages. Elle permet à l'épargnant de se constituer une source de revenus supplémentaire à la retraite, soit sous forme de rente, soit sous forme de capital. De plus, elle offre une fiscalité avantageuse (exonération, abattement), il est souvent préférable de transmettre un capital par le biais d'une assurance-vie plutôt que par héritage. En cas de décès, le titulaire du contrat peut choisir librement qui touchera l'argent  sans avoir à se limiter à ses héritiers. 

Comment souscrire un contrat ? 

Afin de souscrire un contrat d' assurance vie, il faut respecter certaines exigences. Ainsi, le demandeur doit disposer de la capacité juridique requise pour conclure un contrat. Même si aucune restriction légale n'est liée à l'âge, cela implique que les majeurs sous tutelle ou curatelle ainsi que les mineurs doivent être assistés d'un représentant légal pour souscrire. Bien que la liberté contractuelle soit garantie, l'assureur peut imposer des limites d'âge pour le souscripteur. Par ailleurs, il est possible de contracter une assurance vie à plusieurs, à condition que chaque partie remplisse les mêmes conditions.

Comment fonctionne une assurance vie ? 

Le souscripteur fait des dépôts pour approvisionner son contrat et s'engage à régler les frais associés, tels que les frais de gestion, les frais de versement ou les frais d'arbitrage. En contrepartie, l'assureur investit l'argent placé et verse une rémunération qui dépend de la performance du ou des supports utilisés fonds en euros ou supports en unités de compte. L'épargnant peut effectuer des retraits ou rachats partiels à tout moment, que ce soit de manière ponctuelle ou programmée. À l'échéance du contrat, l'assureur restitue l'intégralité du capital au souscripteur ou lui verse une rente viagère, selon l'option choisie. 

Comment optimiser son assurance vie ? 

Les frais

Les frais de l'assurance-vie constituent un élément majeur à considérer pour sélectionner le contrat optimal. Les frais ont plus d'impact que les performances passées, qui ne sont pas toujours un indicateur fiable des performances futures. Il y a des frais d'adhésion appliqués lors de l'ouverture et de chaque nouveau versement. Les compagnies d'assurance en ligne ont généralisé les contrats sans frais d'adhésion, mais les frais de réaffectation sont prélevés à chaque modification du portefeuille d'investissement. En outre, des frais de gestion annuels sont prélevés sur le montant de l'épargne. Il convient également de noter les frais des supports d'investissement, ainsi que les frais facturés par les sociétés de gestion qui gèrent les fonds en actions, les fonds obligataires, les SCPI, les ETF, et autres.

Le fonds en euro

Le fonds en euros est un produit d'assurance-vie offrant une garantie en capital. Ils sont une caractéristique clé des produits d'assurance-vie, permettant d'investir sans risque de perte en capital et offrant davantage de flexibilité que les livrets réglementés (tels que le Livret A, LDDS, etc.). Cependant, les rendements varient considérablement selon le contrat d'assurance-vie choisi. Un même assureur peut offrir des rendements très différents en fonction du canal de distribution.

Les unités de compte 

Les unités de comptes (UC) sont tous les supports d’investissement hormis le fonds euros. On distingue trois grandes catégories d’unités de compte : 

Les fonds d'investissement classiques (actions et obligations) 

Les fonds d'investissement classiques sont les plus couramment proposés. Ils sont gérés de manière classique par une équipe de gestionnaires et souvent détenus par des sociétés comme Rothschild, Carmignac, etc. ou de grandes institutions financières telles que BNP, Blackrock, etc. Il faut compter entre 1,5% et 2,5% par an pour un fonds d'actions et environ 1% pour un fonds obligataire.

Les ETF ou  trackers 

Les Exchange Traded Funds (ETF) sont également connus sous le nom de trackers, constituent la méthode d'investissement la plus performante dans le marché boursier. Ils suivent les indices boursiers et ont des frais de gestion internes d'environ 0,3 % par an, alors que les fonds classiques ont des frais d'environ 2 % par an. Les assurances-vie classiques ne proposent que des fonds classiques. 

Les fonds immobiliers (SCPI, OPCI et SCI)

Les fonds immobiliers vous permettent d'investir dans l'immobilier sans avoir à gérer vous-même un appartement en location. Les SCPI sont des sociétés d'investissement qui achètent, entretiennent et louent plusieurs dizaines d'immeubles. Les OPCI fonctionnent de la même manière. Cependant, pour apporter de la liquidité, ils sont également composés d'actifs obligataires.

L'immobilier et notamment les SCPI permettent également de valoriser et de diversifier les actifs. Ainsi une bonne compagnie d'assurance-vie devrait proposer une SCPI et payer 100%. 

La qualité du service et de l’expérience client 

A tous les critères quantitatifs qui viennent d'être passés en revue, il convient d'ajouter la qualité de l'interlocuteur. L'assurance-vie est un véhicule patrimonial aux multiples facettes (investissement, fiscalité, transmission). Donc, il est important d'être accompagné par un conseiller compétent. De nombreuses compagnies d'assurance et courtiers agissent de manière archaïque en envoyant des emails pour des retraits ou des dépôts. Mais la plupart souhaite tout gérer depuis un ordinateur ou un smartphone ou via une application du courtier.

Le rééquilibrage automatique 

Certains contrats d'assurance-vie proposent des options de gestion ou rééquilibrage automatique. Sécurisation des plus-values, augmentation des plus-values, stop loss, rééquilibrage automatique, etc. 

Définir des répartitions standards pour les portefeuilles financiers (pourcentage des fonds en euros, pourcentage des matières premières, etc.). Les produits sont automatiquement revendus et achetés à intervalles réguliers pour se rapprocher le plus possible de cette distribution standard.

Comparatif  2023 des meilleures assurances vie

L'assurance-vie est avant tout une enveloppe à remplir avec des produits plus ou moins risqués, plus ou moins chers, plus ou moins performants, selon votre choix et votre profil. 

En 2022, Linxea spirit 2, Boursorama Vie, Évolution Vie, Linxea Avenir 2 et Placement-direct Essentiel ont été cités à plusieurs reprises dans les contrats en ligne gagnants. Ces contrats web sont proposés à faible coût. 

Ci-après notre comparatif des assurances-vie :

Linxea spirit 2Evolution vieLinxea avenir 2Boursorama vie Placement direct vie
AssureurCRÉDIT AGRICOLE SpiricaAVIVACRÉDIT MUTUEL GENERALISWISS LIFE
Frais sur versement 0%0%0%0%0%
Ticket d’entré500 €500 €100 €500 €100 €
Performance Fonds euro2,30 %De 1,61 % à 3,22 % 2,10 % et 1,80 %2,6%3,25%
Nombre d’unité de compte650 UC 110 UC600 UC400 UC1300 UC
Frais de gestion UC0,50 %0,60 %0,60 %0,75%0,50 %(0,8% sur les ETF)
Frais d’arbitrage0 %0 %0 %0 %0 %
Mode de gestionGestion libre ou gestion pilotéeGestion libre ou gestion pilotéeGestion libre ou gestion pilotéeGestion libre ou gestion pilotéeGestion libre ou gestion pilotée

Vous pouvez aussi en savoir plus avec cet article.

Comment choisir son contrat d’assurance vie ? 

Il existe de nombreux acteurs sur le marché de l'assurance-vie. Plus de 100 contrats sont commercialisés en France, dont des banques, des assurances, des caisses d'épargne, des conseillers financiers et des courtiers. Voici quelques points à considérer avant de souscrire une assurance vie: 

En fonction de son profil d’épargnant 

Pour sélectionner un type de contrat, vous devez définir un profil d'épargne.

Plus ou moins sécuritaire ou plus agressif. Pour ce faire, vous devez savoir si votre disposition d'investissement est audacieuse ou, au contraire, si votre objectif est de protéger votre épargne. Les épargnants  peuvent contacter des conseillers en gestion de patrimoine ou des courtiers en ligne pour gérer spécifiquement leurs propres contrats et obtenir les meilleurs conseils. 

En fonction de son horizon de placement 

Connaître son horizon de placement est également important. C'est combien de temps vous voulez garder l'argent sur le contrat. L'assurance-vie ne fonctionne pas comme un compte d'épargne. En effet, si vous ne pensez qu'à mettre de l'argent de côté quelques mois avant de le débloquer, l'assurance-vie n'est pas le produit idéal à cause de la fiscalité sur les retraits.En revanche, si vous souhaitez investir dans des projets d'avenir un peu plus lointains ( projets de voyage,achat d’une propriété, etc.), l'assurance-vie peut s'avérer être le bon produit pour vous. 

En fonction de l'évaluation de la rentabilité du contrat

L'objectif principal que les futurs souscripteurs d'un contrat d'assurance-vie cherchent à atteindre est la rentabilité. En effet, les bénéfices générés par les contrats au cours des récentes années peuvent influencer le choix d'un produit plutôt qu'un autre.  Il est important de noter que les résultats d'une année défavorable ou très favorable ne reflètent pas nécessairement une performance moyenne sur plusieurs années. 

En fonction de l’accessibilité du contrat 

Le choix d'un contrat d'assurance-vie adapté nécessite une analyse minutieuse des différents contrats, prestations et clauses générales. Le montant de l'acompte initial peut constituer un critère décisif. En effet, un premier versement de 300 € plutôt que 1 000 € ou 2 000 € rend le contrat plus accessible aux novices de l'épargne. Les contrats proposant des montants de dépôt et de retrait minimum plus élevés sont, quant à eux, destinés aux investisseurs les plus fortunés et confiants, ayant des objectifs ambitieux et un revenu confortable. 

En fonction du niveau des frais 

Le coût est également un élément crucial à considérer lors du choix d'une assurance-vie. Au cours de la durée du contrat, divers types de frais peuvent être prélevés, ce qui peut finalement avoir un impact considérable sur la performance :

  • Frais d'admission : Ils sont principalement présents dans les contrats d'association et correspondent à des cotisations d'adhésion.
  • Frais de versement : Il s'agit d'un pourcentage prélevé sur chaque versement (jusqu'à 5% du montant). On les retrouve dans les contrats classiques des compagnies d'assurances, notamment ceux souscrits par l'intermédiaire de conseillers en gestion de patrimoine ou de banques. 
  • Frais de gestion : Les fonds en unités de compte encourent divers frais de gestion internes qui sont inclus dans la valeur nette d'inventaire. 
  • Frais d'arbitrage : Il s'agit des frais encourus lorsque des fonds sont vendus à partir d'un support et réinvestis dans un autre support. Il est également possible de bénéficier d'arbitrages gratuits pour un, plusieurs ou tous les arbitrages par an. 
  • Frais de transaction : Il s'agit de frais supplémentaires facturés pour les souscriptions auprès de SICAV classiques ou de fonds non FCP. Ils sont particulièrement présents dans le négoce d'actions de fonds immobiliers, de trackers (ETF) et même d'actions.

Chercher de la performance: des fonds à privilégier 

L'épargne classique ,telle que le livret A et le LDD, ne génère plus de profits face à l'inflation. Le Plan d'Épargne Logement (PEL) n'est pas non plus très rentable. Pour maximiser le rendement, il faut opter pour des assurances-vie avantageuses et investir dans des fonds euros performants pour protéger le capital.Ainsi, les épargnants qui cherchent à maximiser leur rendement à long terme doivent prendre des mesures drastiques et investir dans des options autres que les fonds euros à 100 %. 

En matière d'assurance-vie, si vous visez un rendement élevé sur le long terme, il est donc nécessaire de dynamiser son investissement en incluant des produits d'investissement tels que des actions et/ou de l'immobilier. 

  • Des actions: à travers des trackers en PEA ou en assurance-vie gérée pour plus de simplicité, d'efficacité et de diversification.
  • De l'immobilier : des SCPI en direct via emprunt ou en assurance-vie via épargne, également pour plus de simplicité et d'efficacité.

En pratique, en assurance-vie, il est possible de combiner des fonds euro, des fonds d'actions (trackers) et des investissements immobiliers tels que les SCPI ,SCPI et OPCI.