Assurance multirisque professionnelle : comment ça marche et à quoi ça sert ?

L’assurance multirisque professionnelle est un produit incontournable en matière d’assurance. En effet, c’est une assurance qui permet de protéger le patrimoine des entreprises. Elle couvre les biens, les locaux ou encore l’activité même de l’entreprise.

Pappers vous propose un article pour vous éclairer sur l’assurance multirisque professionnelle, son coût ainsi que les garanties proposées.

Qu’est ce que l’assurance multirisque professionnelle (MRP)?

La MRP est une assurance qui couvre à la fois la responsabilité civile de l’entreprise et ses biens mobiliers et immobiliers de l'entité. C’est une assurance adaptable à vos besoins.

Ce contrat tout-en-un permet de couvrir la responsabilité de votre entreprise, le matériel, les biens, les marchandises et fournitures stockées ainsi que vos locaux. L’assurance multirisque professionnelle est donc un choix essentielle pour protéger votre société.

De manière générale, les assurances proposent en complément de la MRP d’autres assurances telles que la responsabilité civile professionnelle, la protection juridique ou encore la garantie pertes d’exploitation.

Certaines polices d’assurance spécifiques peuvent être accordées en fonction des activités exercées par l’entreprise (restauration, hôtellerie, BTP, consultant…).

A qui s’adresse l’assurance multirisque professionnelle ?

Tout indépendant peut souscrire à une assurance MRP. La multirisque pro s'ajuste en fonction de la taille de votre structure, de votre statut et du secteur d’activité. Cette assurance est tout particulièrement conseillée aux entreprises suivantes :

  • commerçants et les artisans ;
  • professions libérales ;
  • collectivités et associations ;
  • PME ;
  • TPE ;
  • exploitations agricoles.

Quelles sont les garanties proposées par l’assurance multirisque professionnelle ?

Par principe, la souscription à une assurance MRP n’est pas obligatoire. Cependant, souscrire à une telle assurance reste un choix judicieux pour la protection de votre entreprise.

La MRP est une assurance adaptée à vos besoins et aux risques liés à votre activité. Ainsi, votre contrat d'assurance ne comprendra pas les mêmes garanties que vous soyez artisan, chauffeur de taxi, avocat ou médecin libéral.

Vous trouverez ci après la liste des garanties les plus courantes.

Les garanties en cas de dommages sur les biens mobiliers, immobiliers

Une assurance multirisque permet de couvrir les dommages causés à vos biens mobiliers et immobiliers. A titre d'exemple, si vous êtes libraire et qu'une partie de la marchandise et de votre boutique est détruite par le feu, une assurance multirisque professionnelle vous permettra d'être indemnisé par votre assureur.

L'article 516 du code civil défini les biens mobiliers comme des biens qui peuvent être déplacés. Les biens immobiliers sont des biens qui ne peuvent être déplacés ( terrains, maisons...).

La responsabilité civile professionnelle

La responsabilité civile professionnelle couvrent les dommages causés à un tiers dans le cadre de votre activité professionnelle. Les dommages peuvent être de différents types : corporel, matériel ou immatériel.

Le code civil définit le dommage matériel comme "une atteinte au patrimoine de la victime". Ce sont souvent les dommages qui portent atteinte à un bien, une chose ou un animal.

Le dommage corporel correspond à une atteinte liée à l'intégrité physique de la personne. Cela comprend tous les dommages liés aux corps humain ( blessures, souffrances physiques, préjudice esthétique, etc. ).

Le dommage immatériel correspond à la perte pécuniaire. Par exemple, un informaticien qui perd ou corrompt toutes les données de son client.

La garantie en cas de perte d'exploitation

La garantie perte d'exploitation compense la perte de chiffre d'affaires dans le cas d'un sinistre subi par l'entreprise. Il peut s'agir d'un dégât des eaux, d'un incendie.... Cette garantie couvre aussi les charges fixes de la société : rémunération du personnel, loyer, taxes et impôts.

La garantie permettant la protection juridique professionnelle

La protection juridique professionnelle permet de bénéficier d'une assistance juridique en cas de litige. Elle peut couvrir les frais de justice ( honoraires d'avocat, huissier, mandataire...) ou proposer des services de gestion des conflits à l'amiable.

Les assurances et garanties optionnelles possibles

Il existe des garanties optionnelles dites "classiques" et d'autres plus spécifiques.

Pour les plus classiques, on peut citer :

  • La garantie assurance-crédit : une garantie qui permet aux indépendants de souscrire un prêt pour le développement de leur activité. Cette assurance est très demandée par les banques ;
  • La garantie données informatiques : Elle sert à indemniser la perte de matériel et de données informatiques ;
  • La garantie décennale : Elle est valable pendant 10 ans et permet d'indemniser le maitre d'ouvrage en cas de défauts ou de dommages qui affectent une construction.

Des garanties plus spécifiques (liste est non-exhaustive) :

  • La garantie sommelier : indemnisation de la détérioration de bouteilles de vin et d’alcool ;
  • La garantie en cas de pertes de marchandises sous températures régulées : pour indemniser la perte des marchandises entreposées dans les appareils de la chaîne du froid.

La télésurveillance n'est pas considéré comme une assurance. C'est une sécurité supplémentaire dans le cas ou vous entreposer de la marchandise de valeur par exemple.

Comment bien choisir sa multirisque professionnelle ?

Pour bien choisir sa MRP, il est important de définir ses besoins. Cela permet de construire une assurance adaptée à ses besoins. Les questions à se poser avant de souscrire à une assurance MRP peuvent être :

  • Quels sont les risques liés à mon activité ?
  • Quels sont les biens indispensables au développement et à la viabilité de mon entreprise ?
  • Vais-je être en contact avec des tiers ?
  • Ai-je besoin d'une garantie pour une protection juridique ?

Il est possible de vous faire accompagner par un courtier en assurance pour trouver la formule qui correspond à vos besoins.

Il existe beaucoup d'offres d'assurances multirisque professionnelle. Il est donc important de comparer les différentes offres présentes sur le marché.

Le prix n'est pas le seul élément à considérer. Il faut notamment être attentif aux points suivants lors de la souscription :

  • Exclusions et aux conditions de garantie ;
  • Montants pris en charge en cas de sinistre ;
  • Montant de la franchise c'est-à-dire aux frais restant pris en charge par l'assuré.

Des comparateurs d'assurance multirisque professionnelle existent et permettent de comparer rapidement les offres disponibles.

Comment résilier son assurance multirisque professionnelle ?

Pour résilier son contrat d'assurance, 2 hypothèses sont possibles :

Le cas de la résiliation à échéance du contrat

Il vous suffit pour cela d'envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur en lui faisant part de votre volonté de résilier l'assurance. Un délai légal de préavis de 2 mois est à respecter sauf exception contraire prévue dans le contrat.

Le cas de la résiliation avant échéance du contrat

Par principe, la résiliation avant échéance du contrat n'est pas possible. Des exceptions existent :

  • En cas de départ à la retraite ;
  • En cas d'augmentation tarifaire ;
  • En cas de cessation d'activité ou le redressement et la liquidation judiciaire ;
  • En cas de changement de domiciliation du siège social de l'entreprise.

Quel est le coût d'une assurance multirisque professionnelle ?

Le cout d'une MRP varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • Le secteur d’activité ;
  • La superficie du local ;
  • La valeur du capital mobilier ;
  • Le nombre de collaborateurs ;
  • Le chiffre d’affaires annuel ;
  • Le niveau de couverture choisi.

Ainsi, pour un micro-entrepreneur, le coût moyen d’une assurance MRP avoisine les 200 euros par an. Pour une entreprise individuelle les contrats tournent autour de 100 à 1 000 euros par an. Enfin, pour une personne exerçant sous le statut de profession libérale, il faut compter de 200 à 500 euros par an en moyenne.